Santé&Travail

AGIR – Mises en place de cellules d’écoute contre toutes formes de harcèlements et d’agressions dans notre secteur d’activité.

– SSRS (Syndicat suisse romand du spectacle) – https://ssrs.ch/lutte-contre-le-harcelement-et-le-mobbing/ 

– FRAS (Fédération romande des arts de la scène) – https://www.lafederation.ch/  
Personne de confiance – ​​https://www.lafederation.ch/info-securite 
Santé au travail (podcast en ligne) – https://www.buzzsprout.com/1792727   

Le Service culturel de la Ville de Genève conditionne désormais le dépôt de demandes de subventions (et le versement) à l’envoi de la charte et d’une attestation de suivi d’une formation. Nous vous invitions à suivre cette formation. Les informations complètes ainsi que les documents sont disponibles au moyen du lien ci-dessous.  https://www.geneve.ch/fr/public/acteurs-actrices-culturel/prevention-contre-harcelement-sexuel

D’autres dispositifs sont en train de se mettre en place au sein des différents syndicats et organisations professionnelles. Les femmes, les hommes et toutes personnes non-binaire peuvent s’adresser à cette cellule qui est sécurisée : la parole sera traitée avec respect et discrétion par une personne indépendante et de toute confiance. Nous vous encourageons vivement à utiliser ces outils en cas d’agressions verbales, sexuelles, de mobbing et de harcèlement au travail, y compris dans le cadre du militantisme.

AUTRE PERMANENCE QUI VIENT DE S’OUVRIR ! WE CAN DANCE It ouvre une permanence juridique. Écoute, aides, conseils et suivis juridiques pour les personnes victimes d’harcèlement, de violence verbale, non-verbale et/ou physique, liées à l’appartenance de genre ou à l’orientation sexuelle dans le milieu festif et nocturne. Deux fois par mois gratuit, sur rendez-vous – https://wecandanceit.ch/permanence-juridique/

Le deuxième Observatoire – https://www.2e-observatoire.com

Reconnue d’utilité publique, l’association Le deuxième Observatoire est constituée d’un Centre de compétence en matière de risques psychosociaux (RPS), de souffrance et harcèlement dans le cadre du travail, ainsi que d’un Institut romand de recherche et de formation sur les rapports de genre, dont le siège est à Genève.